Étiqueté : philosophie

Le concept de l’humain dans l’Islam par Martyr Murthadâ Mutahrî

Dans ce livre, le Professeur et Martyr Murthadâ Mutahrî écrit: « L’être humain dans l’universalité de l’Islam a une histoire épanouie. L’être humain islamique n’est pas uniquement un animal curieux de tout, marchant sur deux pattes et communiquant. Cette créature selon la vision coranique, est plus consistante et plus mystérieuse que cette simple définition que l’on lui attribue habituellement. »

L’aversion à la mort chez l’homme

La mort est la seule réalité que tous les êtres humains, quelque soit son âge, sa religion, son ethnie ou sa nationalité, ne peuvent contester ou ignorer. Mais ce qui différencie les gens c’est leur attitude face à elle.  Ce que je vous propose aujourd’hui c’est de creuser un peu cette question. Pour cela nous allons beaucoup nous appuyer sur le livre « 40 hadiths » d’Ayatoullah Khomeiny pour répondre à ces quelques questions : 1) Quelles sont les...

Le concept de la beauté dans l’Islam

Mes chers frères et sœurs, notre sujet d’aujourd’hui concerne le concept de la beauté en Islam. La beauté est une valeur universelle à laquelle nous aspirons tous. Nous dépensons beaucoup dans notre vie afin d’obtenir, d’atteindre un certain sens de la beauté. Nous voulons être beaux. Ce soir, nous invoquerons le sens que l’Islam confère à la beauté et dans une seconde partie, nous nous demanderons comment l’introduire dans notre vie quotidienne. Étymologiquement, le mot...

La philosophie d’Arbaeen

Pourquoi s’intéresser au chiffre 40 ? 40 est la traduction du mot arabe « arbaeen ». C’est un événement important de l’Islam qui correspond au 20 Safar qui est le quarantième jour après la tragédie d’Achoura. Ce jour est particulier, car après Achoura, c’est l’autre date où à travers le monde, les chiites se réunissent à nouveau pour se rappeler d’Achoura et commémorer le souvenir de la souffrance des captifs de Sham. C’est une date unique, car on...

Si le chiffre 40 m’était conté

Comme vous le savez tous, Arbaeen en arabe signifie 40. Et nous commémorons chaque année le 40e de la tragédie de Karbala : le chelum, qui nous réunit en ce jour. Je me suis souvent posé les questions suivantes :

  1. Pourquoi commémorons-nous le 40e de notre Imam Houssayn (as) et des Shohada-e-Karbala ? Est-ce par pure tradition ou est-ce qu’il y a des raisons spirituelles et religieuses derrière ces commémorations ?
  2. De la même manière pourquoi est-ce que nous commémorons le 40e jour de nos proches décédés ?
  3. Est-ce une pratique qui est le fruit de nos traditions ou bien est-ce que cela a un fondement religieux et spirituel ?