Étiqueté : homme

Le concept de l’humain dans l’Islam par Martyr Murthadâ Mutahrî

Dans ce livre, le Professeur et Martyr Murthadâ Mutahrî écrit: « L’être humain dans l’universalité de l’Islam a une histoire épanouie. L’être humain islamique n’est pas uniquement un animal curieux de tout, marchant sur deux pattes et communiquant. Cette créature selon la vision coranique, est plus consistante et plus mystérieuse que cette simple définition que l’on lui attribue habituellement. »

L’influence d’Ali (as) sur les hommes d’hier et d’aujourd’hui

L’importance du testament d’Imam Ali (as) Le testament d’Imam Ali (as) constitue un des documents essentiels de l’Islam qui a un impact significatif sur notre compréhension des fondements de l’Islam. Il nous donne aussi des exemples concrets à appliquer dans nos vies. Il a une base historique et contemporaine qui mérite une très grande attention de notre part. Le testament d’Imam Ali (as) fut écrit peu avant le 21 Mahe Ramadhan de l’an 40 AH. Imam...

Une réflexion sur les raisons de la création de l’être humain (lumieres-spirituelles.net)

Question que tout le monde se pose, surtout au moment des malheurs, des épreuves, des difficultés où l’on perd goût à la vie, où l’on s’interroge sur le sens de la vie. Pourtant la réponse est toute simple et connue de tous. Dieu, qu’Il soit glorifié, a envoyé 124 000 Prophètes(p) pour la donner aux gens et nous l’a rappelée dans le noble Coran : « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. Je...

L’homme pieux décrit par Ali Ibn abi Talib (as)

Cette définition de « l’homme bien » selon notre Imam Ali (as) est à méditer très profondément, car elle est riche en enseignement pour chacun d’entre nous… Ce passage est extrait des pensées et des correspondances de notre Imam Ali (as), Nahjal Balagha page 303, 305 et 307. Deuxième livre après le Coran, c’est une source de savoir gigantesque dans tous les domaines : social, politique, religieux, philosophique, de l’éducation, etc.

Lorsque l’un d’eux est félicité, il a peur de ce qu’on lui dit. Il répond : « je connais mon âme mieux que quiconque et Dieu la connaît bien mieux que moi-même. Seigneur ne me condamne pas pour ce qu’ils croient et pardonne-moi ce qu’ils ignorent. »