Munajat d’Imam Ali (as), connu sous le nom de Munajat du Masjid al-Kufa

Voici la traduction du Munajat d’Imam Ali (as), plus connu sous le nom de Munajat du Masjid al-Kufa. Il est difficile de trouver une traduction exacte du mot Munajat. En anglais, on traduit ce mot par « whispered prayer » autrement dit la prière ou l’invocation murmurée/chuchotée. Mais lorsque nous lisons cette invocation, c’est véritablement une conversation à voix basse d’un serviteur avec son Créateur. Nous vous laissons découvrir ces paroles exceptionnelles que seul un homme hors du commun peut nous offrir : notre Imam Ali (as).

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

Que Ta bénédiction soit sur Muhammad et sa famille,

O Allah, je Te demande de me protéger « au jour où ni richesses ni enfants ne seront d’aucune utilité, sauf pour celui qui viendra à Dieu avec un cœur sain ! » (Surah al-Shuara [Des poètes] – 26:88-89)

Et je Te demande de me protéger « le jour où l’injuste se mordra les doigts en s’écriant : ‘‘Plût à Dieu que j’eusse suivi la voie du Messager !’’ » (Surah al-furqan [Le Discernement] – 25:27)

Et je te demande de me protéger le jour où « les criminels, reconnaissables à leurs traits distinctifs, seront saisis par le toupet et les pieds. » (Surah ar_rahman [Le Miséricordieux] – 55:41)

Et je te demande de me protéger « le jour où le père ne pourra plus rien pour son fils ni le fils pour son père ! » (Surah Luqman – 31:33)

Ta promesse est certes véridique aussi, je te demande de me protéger « le jour où les excuses présentées par les injustes ne leur seront d’aucune utilité, et où la malédiction et la pire des demeures leur seront destinées. »(Surah Ghafir [Le Pardonneur] – 40:52)

Et je te demande de me protéger « le jour où nulle âme ne pourra intervenir en faveur d’une autre âme, car, ce jour-là, toute décision appartiendra à Dieu. » (Surah al-Infitar [La fissure] – 82:19)

Et je te demande de me protéger « le jour où l’homme fuira son frère, sa mère, son père, sa compagne et ses enfants, chacun ayant assez, ce jour-là, de s’occuper de son propre sort. » (Surah Abasa [Le renfrogné] – 80:34-37)

 Et je te demande de me protéger le jour « où le criminel, pour se racheter des tourments de ce Jour, livrerait volontiers ses propres enfants, sa compagne, son frère, son clan tutélaire, voire l’humanité tout entière, pourvu qu’il soit sauvé. Mais rien ne le sauvera ! Car l’Enfer aux flammes ardentes, qui écorche brutalement les crânes. » (Surah al-Maarij [Les voies d’ascension] – 70:11-16)

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Maître et je suis le serviteur ! Qui donc, autre que le Maître fait miséricorde au serviteur ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Dépositaire et je suis la propriété. Qui donc, autre que le Dépositaire fait miséricorde à la propriété ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Puissant et je suis l’insignifiant. Qui donc, autre que le Puissant, fait miséricorde à l’insignifiant ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Créateur et je suis la créature ! Qui donc, d’autre que le Créateur fait miséricorde à la créature ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Grandiose et je suis le mesquin ! Qui donc, autre que le Grandiose fait miséricorde au mesquin ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Fort et je suis le faible ! Qui donc, autre que le Fort fait miséricorde au faible ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Riche et je suis le pauvre ! Qui donc, autre que le Riche fait miséricorde au pauvre ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Bienfaiteur et je suis le solliciteur ! Qui donc, autre que le Bienfaiteur fait miséricorde au solliciteur ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es l’Immortel et je suis le mortel ! Qui donc, autre que l’Immortel fait miséricorde au mortel ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es l’Éternel et je suis l’éphémère ! Qui donc, autre que l’Éternel fait miséricorde l’éphémère ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Permanent et je suis le passager ! Qui donc, autre que le Permanent fait miséricorde au passager ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Pourvoyeur de subsistance et je suis le tributaire ! Qui donc, autre que le Pourvoyeur fait miséricorde au tributaire ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Généreux et je suis l’avare ! Qui donc, autre que le Généreux fait miséricorde à l’avare ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Salvateur et je suis l’affligé ! Qui donc, autre que le Salvateur fait miséricorde à l’affligé ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Grand et je suis l’infime ! Qui donc, autre que le Grand fait miséricorde l’infime ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Guide et je suis l’égaré ! Qui donc, autre que le Guide fait miséricorde l’égaré ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Clément et je suis celui à qui l’on fait preuve de miséricorde ! Qui donc, autre que le Clément fait miséricorde celui à qui l’on fait preuve de miséricorde ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Souverain et je suis le vassal (le soumis) ! Qui donc, autre que le Souverain fait miséricorde au vassal (au soumis) ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es l’Évidence et je suis le confus ! Qui donc, autre que le Souverain fait miséricorde au confus ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Clément et je suis le pécheur ! Qui donc, autre que le Clément fait miséricorde le pécheur ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es l’Indulgent et je suis le pécheur ! Qui donc, autre que l’Indulgent fait miséricorde le pécheur ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Vainqueur et je suis le vaincu ! Qui donc, autre que le Vainqueur fait miséricorde au vaincu ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es l’Aimant et je suis l’aimé ! Qui donc, autre que l’Aimant fait miséricorde à l’aimé ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Tu es le Sublime et je suis l’humble ! Qui donc, autre que le Sublime fait miséricorde à l’humble ?

Mon Maître ! Ô mon Maître ! Sois miséricordieux envers moi, par ta Miséricorde ; agrée-moi par Ta Noblesse, Ta générosité et Ta grâce ; o Détenteur de la générosité, de la bienveillance, de la puissance et de la gratitude, par Ta Miséricorde, o le plus miséricordieux des miséricordieux !

Préparé et proposé par munajat-aliwww.al-misbah.org

Vous aimerez aussi...