Attendre la mort avec sérénité

mort-1Au nom de Dieu le Tout Miséricordieux, le très Miséricordieux.

Dans le Saint Coran, il est dit: « Chaque homme goûtera à la mort. » (Sourate 3 Ale Imran, verset 185)  Indéniablement, tout être sera amené à goûter à la mort. Cela est aussi vrai que la terre tourne autour du soleil. Le Saint Coran nous rappelle aussi : «Dis : La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer. Ensuite, vous serez ramenés à Celui qui connaît parfaitement le monde Invisible et le monde visible et qui vous informera alors de ce que vous faisiez » (Sourate 62, al-Jumu’a, verset 8)

D’ailleurs, la mort en islam signifie passage d’un état à un autre, d’un monde à un autre.

  1. Première conséquence : Le monde dans lequel nous vivons est un monde passager éphémère, de courte durée ou du moins limité dans le temps.
  2. Deuxième conséquence : L’autre monde vers lequel nous nous dirigeons est éternel.

À partir de ce constat, deux solutions se proposent à nous. Ou bien nous sommes non-croyant et pensons qu’il n’y a rien après la mort, tout ce qui existe, existe ici et maintenant et après il n’y a que du néant c’est-à-dire rien. Ou bien nous sommes croyants et avons la conviction que notre existence authentique commence avec la mort. Comme l’affirme Moulla Sadra Shîrazi :

« La mort n’est pas le terme d’un déclin qui entraînerait l’extinction du corps, mais un seuil franchi, un progrès dans l’intensification du pouvoir de l’âme (…) Il faut savoir que la survenue de la mort est une chose naturelle (…) l’acte par lequel l’âme s’éloigne de ce corps (…) et son retour, par le mouvement qui lui est essentiel, à son instaurateur divin. »

Dans ce cas, il semble nécessaire de s’y préparer, de vivre de telle manière que la mort ne soit plus source d’angoisse, d’affliction, mais une joie, une rencontre avec notre seigneur.

C’est ce qu’a tenté de nous enseigner Sheik Moise Abdoulmominà travers dix jours de discours professés à l’ile de la Réunion en 2004. Ce que nous avons tenté de faire à travers notre modeste travail, c’est de nous faciliter la tâche en condensant les points essentiels, les pratiques utiles pour notre vie authentique.

Vous trouverez ci-dessous les coffrets qui sont au nombre de dix, coffrets destinés à Izraïl (l’ange de la mort), la tombe de Munkar et Nakir, Mizaan (la balance), Poolé séraat, Maalik (ange gardien des portes des enfers), Rizwan (ange gardien des portes du paradis), le prophète Muhammad (saw), Jibraïl et Allah (swt).

Le coffret d’Izraïl (ange de la mort)

  1. Le consentement des créanciers : « Que ceux d’entre vous qui ont des moyens financiers et vivent dans l’aisance ne jurent pas de cesser d’être charitable envers leurs proches, les indigents et ceux qui sont expatriés sur le chemin de Dieu. Qu’ils se montrent cléments et absolvent et oublient les fautes des autres. N’aimez-vous pas que Dieu vous pardonne? Dieu pardonne et il est miséricordieux. » (sourate 24-verset 22)
  2. Le rattrapage des obligations : « Ces jours sont me mois de Ramadan pendant lequel fut descendu le Coran pour guider les hommes, pour montrer clairement le bon chemin du discernement. Celui d’entre vous qui est présent en ce mois, qu’il jeune. Celui d’entre vous qui seriez malade ou en voyage, qu’il jeune d’autres jours, en même nombre. Dieu veut la faciliter pour vous, il ne veut pas pour vous la difficulté. À vous de compléter le nombre de jours. Et magnifiez Dieu pour vous avoir guidés, peut être serez reconnaissants.  » (sourate 2-verset 185)
  3. L’amour envers Dieu : « Dis : je ne suis qu’un être humain comme vous, il m’est révélé que votre Dieu est un Dieu unique. Que celui qui espère la rencontre de son seigneur accomplisse de bonnes œuvres et n’associe personne à l’adoration de son seigneur. » (sourate 18-verset 110)
  4. Le souhait de la mort : « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent » (sourate 51-verset 56)

Le coffret de la tombe

  1. Délaisser la zizanie : « Malheur à tout calomniateur diffamateur. Qui amasse une fortune et la compte et la recompte. » (sourate 104-verset 1 et 2)
  2. Se purifier totalement de l’urine : « Et ils t’interrogent au sujet des menstrues. Dis-leur : avoir des rapports sexuels en cette période est nocif. N’ayez pas de rapports avec les femmes durant leurs menstrues, ne vous approchez pas d’elles avant qu’elles ne soient pures. Quand elles sont purifiées, cohabitez avec elles suivant ce que Dieu vous a prescrit. Dieu aime ceux qui se repentent, et il aime ceux qui se purifient » (sourate 2-verset 222)
  3. La lecture du Coran : « Et le Prophète dit : Seigneur, mon peuple a fait de ce Coran un livre délaissé » (sourate 25-verset 30)
  4. La prière de la nuit (Namazé Shab) : « Toi qui t’es enveloppé dans tes vêtements, lève-toi la nuit, excepté un coin, sa moitié, ou un peu moins, ou un peu plus; et récite le Coran avec soin, nous allons t’adresser une parole prépondérante. La prière de la nuit est plus efficace des soutiens et plus propice des entretiens. Tu as, dans la journée, à vaquer à des occupations sans fin. » (sourate 73-verset 1 à 7)

Le coffret de Munkar et Nakir

  1. La vérité dans la parole : « Dieu dira : voilà le jour ou ceux qui ont été sincères et justes vont bénéficier de leur sincérité. Ils auront des jardins en bas desquels coulent des rivières, ils y demeurent éternellement. Dieu les agrée et ils l’agréent. C’est là le succès sublime » (sourate 5 verset 119)
  2. Délaisser la médisance : « Croyant, craignez Dieu et soyez avec les véridiques » (sourate 9 verset 119)
  3. La parole droite : « Croyant, évitez de trop conjecturer sur autrui, certaines conjectures sont pêchées. N’espionnez pas. Ne médisez pas les uns des autres. Qui de vous aimerez manger la chair de son frère mort? Vous l’abhorreriez. Craignez Dieu. Dieu est celui qui agrée les repentirs et il est miséricordieux.  » (sourate 49-verset 12)
  4. L’humilité : « Les serviteurs et adorateurs de Dieu Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur la terre et lorsque les ignorants les interpellent, ils disent salam ‘paix‘. » (sourate 25 verset 63)

Le coffret de Mizaan (la balance)

  1. Maîtrise de la colère : « Qui dépensent sur le chemin de Dieu dans la richesse et dans la pauvreté, ceux qui refoulent leur colère et pardonne aux hommes. Dieu aime les bienfaiteurs.  » (sourate 3 verset 134)
  2. La piété sincère : « Et leur prière, devant la maison sacrée, ne consistait qu’en sifflement et battement de mains : goûtez le châtiment, pour ce que déniez. » (sourate 8 verset 35)
  3. Marche vers la prière en assemblée : « Et Abraham le recommanda à ses enfants et Jacôb : Ô mes enfants, Dieu vous a choisi la religion, ne mourrez qu’en musulmans.  » (sourate 2 verset 132)
  4. Invitation mutuelle vers le pardon : « Dieu aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient.  » (sourate 2 verset 222)

Le coffret de Poolé séraat

  1. Accomplir des actes sincères : «  (…) Que celui qui espère la rencontre de son Seigneur, accomplisse de bonnes œuvres et n’associe personne à l’adoration de son Seigneur.  » (sourate 18 verset 110)
  2. Les bonnes manières : « Oui tu es d’une moralité éminente.’ (sourate 68 verset 4)
  3. Invoquer Dieu abondamment : « Ceux qui ont cru et dont les cœurs se rassurent en se rappelant Dieu. Remarquez, les coeurs se rassurent en se rappelant Dieu.  » (sourate 13 verset 28)
  4. Supporter les épreuves : « Nous les avons éprouvés, comme nous avons éprouvé les propriétaires du verger qui avaient de juré de faire la récolte le matin.  » (sourate 68 verset 17)

Le coffret de Maalik (ange gardien des portes de l’enfer)

  1. Pleurer par crainte d’Allah (swt) : « Et des hommes, des animaux et des bestiaux sont aussi de couleurs diverses. Ne craignent Dieu que les savants parmi ses serviteurs. Dieu est puissant honoré et pardonne.  » (sourate 35 verset 28)
  2. Donner l’aumône en cachette : « Ceux qui dépensent leurs biens sur le chemin de Dieu, sans en faire étalage ni de torts, auront leurs récompenses près de leur Seigneur. Ils n’auront nulle crainte, et ils ne seront pas attristés.  » (sourate 2 verset 262)
  3. Abstinence des pêchés : « Si vous évitez les péchés graves qui vous ont été interdit, nous effacerons vos fautes et nous vous ferons à une généreuse situation.  » (sourate 4 verset 31)
  4. Respect des parents : «  (…) N’adorez que Dieu, soyez bienveillants envers le père et la mère…  » (sourate 2 verset 83)

Le coffret de Rizwan (ange gardien des portes du paradis)

  1. La patience dans les malheurs : « Que de prophètes ont combattu qui avaient nombre de disciples savants et adorateurs de Dieu, ils n’ont pas fléchi sous les atteintes subies dans le chemin de Dieu, ils n’ont pas faibli, ils n’ont pas cédé. Dieu aime ceux qui endurent.  » (sourate 3 verset 146)
  2. La gratitude envers Dieu : « Dis à mes serviteurs croyants : craignez votre Seigneur. À ceux qui font le bien en cette vie est réservée une belle récompense. La terre de Dieu est vaste. Ceux qui endurent recevront leur récompense au-delà de tout compte.  » (sourate 39 verset 10)
  3. La charité pour l’obéissance d’Allah (swt) : « Lorsque votre Seigneur a proclamé : si vous êtes reconnaissants, je multiplierais pour vous mes bienfaits, mais si vous êtes mécréants, mon châtiment est bien sévère.  » (sourate 14 verset 7)
  4. Assurer le bien de la communauté : « Il vous a donné ce que vous lui avez demandé. Si vous énumérez les dons de Dieu, vous ne saurez les dénombrer. L’homme est vraiment très injuste, très ingrat.  » (sourate 14 verset 34)

Le coffret du Prophète Muhammad (saww)

  1. L’amour du Prophète : « Il vous est venu un prophète, élu parmi vous, à qui pèse lourd de vous voir dans le mal, qui désir ardemment votre bonheur, qui est clément et plein de bonté envers les croyants.  » (sourate 9 verset 128)
  2. Suivre la tradition du Prophète : « Le Prophète a cru à ce qui lui a été descendu venant de son Seigneur, les croyants aussi ont cru. Tous ont cru en Dieu, à ses anges, à ses livres et à ses Prophètes…  » (sourate 2 verset 285)
  3. L’amour des Ahlulbayt : «  (…) Dis : moi Muhammad je ne vous demande aucun salaire si ce n’est l’amitié à l’égard de mes proches parents…  » (sourate 42 verset 23)
  4. Maîtriser sa langue : « Il ne dit pas une parole sans qu’un ange veilleur ne soit près de lui prêt à l’enregistrer.  » (sourate 50 verset 18)

Le coffret de Jibraïl (l’ange Gabriel)

  1. Manger peu : «  (…) Mangez et buvez les nourritures licites, mais ne commettez pas d’excès, car Dieu n’aime pas ceux qui commettent des excès.  » ( sourate 7 verset 31)
  2. Parler peu : « Le règlement de compte des hommes s’est approché tandis qu’ils n’en ont pas souci et ils tournent le dos.  » (sourate 21 verset 1)
  3. Dormir peu : « Toi qui t’es enveloppé dans tes vêtements, lève-toi la nuit, excepté un coin, sa moitié, ou un peu moins, ou un peu plus; et récite le Coran avec soin. Nous allons t’adresser une parole prépondérante. La prière de la nuit est plus efficace des soutiens et plus propice des entretiens. Tu as dans la journée, à vaquer à des occupations sans fin.  » (sourate 73 verset 1 à 7)
  4. Louanges de Dieu : « Au nom de Dieu le tout-miséricordieux, le très miséricordieux. Louange à Dieu, Seigneur des mondes.  » (sourate 1 verset 1 à 2)

Le coffret d’Allah (swt)

  1. Ordonner le bien : « Les croyants et les croyantes sont protecteurs les uns des autres : ils prescrivent ce qui est méritoire, proscrivent ce qui est répréhensible, observent la prière.  » (sourate 9 verset 71)
  2. Interdire le mal : « Qu’il y ait parmi vous des hommes qui appellent au bien, recommandent les bonnes actions et interdisent ce qui est blâmable. Et ceux sont eux qui réussiront.  » (sourate 3 verset 104)
  3. Le conseil à tous : « Vous êtes la meilleure communauté apparue pour les hommes : vous recommandez les bonnes actions, vous interdisez ce qui est blâmable et vous croyez en Dieu. Si ceux qui avaient reçu le livre croyaient, cela vaudrait mieux pour eux.  » (sourate 3 verset 110)
  4. La clémence : « Nous avons envoyé de prophète que pour qu’il soit obéi, avec la permission de Dieu. Quand ils (les mécréants) se portaient préjudice à eux même, s’ils étaient venus à toi, s’ils avaient demandé pardon à Dieu, si le prophète avait demandé le pardon pour eux, ils auraient trouvé que Dieu accepte les repentir, et qu’Il est Miséricordieux.  » (sourate 4 verset 64)

Nous espérons que vous tirerez profit de ce travail et qu’Allah accepte nos efforts et notre travail dans la propagation de la foi. Je tiens à remercier notre honorable Sheikh Moise sans qui ce travail n’aurait pu aboutir. Je vous serais reconnaissant de réciter une sourate Fateha pour tous nos défunts, en particulier notre regretté trésorier, tonton Fatéhaly Charifou ainsi que mon regretté père Azad Abdoulhoussen. Qu’Allah leur accorde un haut rang dans le paradis.

Préparé par Moustapha Abdoulhoussen

Proposé par www.al-misbah.org 

Vous aimerez aussi...