Introduction à l’invocation (doua) al-Iftitah

ramadhan-4L’invocation (doua) al-Iftitah fut enseignée par notre 12e Imam (as) afin que les chiites le récitent toutes les nuits du mois béni de Ramadhan.

Cette invocation (doua) est excellente pour façonner le comportement d’un être humain à l’égard de son Créateur dans la mesure où elle aborde les aspects qui sont à l’origine de la détresse humaine et le thème de la grâce d’Allah.

Elle peut être scindée en deux grands moments : d’une part le thème de la relation de l’homme avec Allah et d’autre part le sujet des leaders divins.

Description des attributs divins

La première partie de l’invocation (doua) décrit les différents attributs d’Allah et révèle Sa bonne grâce et Son affection à l’égard des êtres humains. On peut scinder cette partie en quatre thèmes :

  1. L’éloge d’Allah : c’est pour ainsi dire le thème central de cette invocation (doua) qui débute par la glorification et la louange d’Allah. Le Créateur n’a pas besoin que les hommes le glorifient pour qu’Il réponde à nos prières. C’est bien plus un procédé pour rappeler à celui qui supplie la suprématie de Celui à qui il s’adresse, ancrant ainsi dans les cœurs parfois insouciants la crainte d’Allah (takwa). Le début de cette supplication place aussi le solliciteur dans une position où il est partagé entre l’espoir et la crainte et c’est là une situation idéale pour la prière : Allah est le plus compatissant, mais Il est aussi le plus sévère lorsqu’il s’agit de châtiment. En bref, elle nous livre l’enseignement suivant : l’homme ne doit ni désespérer ni être trop confiant et il doit surtout lutter continuellement afin de rester sur la Voie Droite.
  2. Mise en lumière de l’unicité d’Allah : Allah n’a ni enfant, ni partenaire, ni compagnon. Il détient le contrôle absolu et sans partage sur l’ensemble de la création. Tous les habitants de la terre et des cieux dépendent de Lui. Et cette supplication permet d’affermir la foi et la confiance de ceux qui supplient Allah. Car en définitive, ils ne peuvent se tourner que vers Lui et rien ni personne d’autre que Lui.
  3. La générosité d’Allah : les bienfaits d’Allah n’ont pas de limites, les accordant de manière permanente. Les besoins de l’être humain sont gigantesques et en maintenant ouvertes les portes de la supplication, Allah lui accorde les clés de ses trésors. Aucune oraison n’est rejetée sans obtenir de réponse. Mais l’homme est trop souvent ingrat et avide : il s’attend à ce que toutes ses prières soient immédiatement accordées. Et lorsque la gratification tarde à venir ou lorsque son souhait ne se réalise pas, il se détourne de Lui au lieu de se rappeler toutes les faveurs qu’Allah lui accorde.
  4. Relation de l’homme avec son Créateur : quelle étrange relation ! Bien que ce soit l’homme qui a besoin d’Allah et qui devrait s’efforcer d’aller vers Lui, c’est au contraire Allah qui l’encourage et qui l’invite à venir vers Lui, lui exprimant Son affection et le couvrant de Sa miséricorde. Malgré l’ingratitude de l’être humain, Allah ne cesse de lui accorder Ses bienfaits et Sa bénédiction.

Comme notre 4e Imam (as) le dit dans l’invocation (doua) Abu Hamza Thamali :

« Louange à Dieu qui me répond lorsque je L’appelle même si je tarde lorsqu’Il m’appelle. Louange à Dieu qui me donne lorsque je Lui demande même si je suis avare lorsqu’Il me sollicite. Louange à Dieu qui me témoigne de son amour bien qu’Il n’ait nul besoin de moi. Louange à Dieu qui est tolérant avec moi au point que j’apparais sans péchés. »

Cette invocation est en définitive une excellente leçon, du point de vue islamique, sur la nature des attributs d’Allah. Le Dieu de l’Islam est un Dieu aimant et bienveillant, traitant ses créatures avec bonté bien qu’elles ne le méritent pas parfois. Les racines de la relation existant entre l’homme et Dieu sont donc celles de l’amour du Créateur pour ses créatures. Il incombe donc à l’homme d’éduquer son cœur afin que cet amour soit réciproque.

Les Infaillibles ou les Massoumines et le rôle des musulmans

La seconde partie de cette invocation est une louange des Infaillibles (as). Elle se termine par une discussion autour du statut de notre 12e Imam (as) et de la responsabilité des musulmans durant son occultation.

  1. Salawat sur le Prophète (saww) : après la foi en Allah et en Son unicité, la foi en ses envoyés est le second fondement de l’Islam. Reconnaître la grandeur et la grâce du Créateur est un des points enseignés par cette invocation, mais il nous apprend aussi à apprécier le statut des leaders divins, guides désignés par Lui afin de nous mener vers Lui. Les bénédictions envoyées sur le Prophète (saww) sont un symbole de l’amour et de l’affection qui lui sont portés. Cette invocation nous demande de réfléchir à un point important : tout être humain a besoin de la Miséricorde et de la Bénédiction d’Allah, même le Prophète (saww) malgré sa proximité d’Allah. C’est enfin une exhortation pour les musulmans à suivre les pas du Messager de Dieu.
  2. Bénédiction sur les Massoumines (as) : après le Saint Prophète (saww), ses successeurs sont loués. Ils sont les leaders authentiques de l’Ummah musulmane, choisis par décret divin. La croyance en eux et en leur statut ainsi que l’affection qui leur est portée sans une autre facette primordiale de la confession chiite.
  3. Le rôle de notre 12e Imam (as) : À toutes les époques, Allah a désigné Son représentant chargé de guider Ses créatures et d’établir le règne de la justice et de la vérité sur terre. Chaque Imam fut le représentant divin de son époque. Notre 12e Imam (as) est celui de notre temps. Comme l’invocation (doua) al-Iftitah le stipule, il établira sur terre la religion d’Allah dans toute son originalité et dans toute sa pureté. Durant cette occultation, cette invocation nous incite à prier pour notre Imam (as), pour sa victoire, pour sa parousie et pour son aide. Le but est de nous faire prendre conscience de notre responsabilité : celui de se préparer afin d’être au nombre de ceux qui soutiendront l’action de notre Imam (as). Cette prière ne fait que retranscrire par des mots ce rêve ultime qui devrait animer tout musulman : celui d’un état ou d’une ère où la religion d’Allah est primordiale et l’hypocrisie ainsi que l’incroyance sont défaites.

En conclusion…

L’invocation (doua) al-Iftitah nous rappelle que pour être un bon croyant la foi n’est pas suffisante. Il faut aussi agir. La foi en Dieu implique des actions qui soient conformes au Message apporté aux hommes par l’intermédiaire du Sceau des Prophètes. Le but de chacun de nos actes est en définitive l’établissement de la religion divine sur terre. C’est une ère qui se construira pas à pas, conformément aux commandements divins, mais surtout sous le commandement du guide désigné par Allah : notre 12e Imam (as).

Cette invocation (doua) n’est pas une banale supplication visant à permettre à l’homme d’obtenir la satisfaction de ses besoins. C’est au contraire une synthèse des fondements essentiels, autrement dit, des racines de notre foi et un modèle à suivre au quotidien. Il nous incombe de vivre au présent le message de cette magnifique invocation (doua).

Traduit, préparé et proposé par www.al-misbah.org 

Vous aimerez aussi...