Catégorie : Tragédie de Karbala

Discours (kutba) d’Imam Sajjad (as) devant la cour de Yazid

Après le massacre de la famille du Saint Prophète (saww) qui eut lieu à Karbala le 10 Muharram de l’an 61AH, les survivants, essentiellement des femmes, des enfants et le fils de Houssayn ibn Ali (as), Zaynul ibn Houssayn (as), furent conduit, enchaînés vers Damas pour être parader devant Yazid et sa cour. À la mort de son père, il devient, par droit divin, le quatrième Imam de la lignée du Saint Prophète (saww), chargé de continuer le travail entâmé par son père au prix de sa vie et de celles de ses compagnons: réformer la communauté islamique.

Karbala Karbala, Salaamoun Alayk

Karbala Karbala, Salaamoun Alayk,
Naynawa, Naynawa, Salaamoun Alayk.

Pour préserver l’Islam, tu as donné ta vie,
Pour le bien de l’humanité, oui tu as consenti,
L’ultime sacrifice, mon Imam béni,
ô Hussayn ibn Ali, Salaamoun Alayk.

Karbala Karbala, Salaamoun Alayk,
Naynawa, Naynawa, Salaamoun Alayk.

Imam Houssein (as) et ses objectifs

Qui était Houssen et quels étaient ses objectifs ? Imam Houssen (as) est le fils de la fille de notre Prophète (saww), Fatimah az-Zahra (as), La dame des femmes du monde et de Imam Ali (as), le Prince des croyants. Il est né à Médine le 3 Shaaban en l’an 4 de l’hégire. Son titre était Aba Abdillah, père de. Le Prophète (saww) les considérait, lui et son frère Imam Hassan (as), comme ses fils. Il ne cessait de répéter, pour le faire savoir au monde entier : « O mon Dieu ! Je les aime et j’aime ceux qui les aiment ! »

Message des Ansars de Houssein (as)

Durant quelques minutes, je vous demande d’imaginer et de visualiser la terre de Karbala. Imaginer le vent chaud qui balaie cette plaine et l’atmosphère étouffante qui y règne. Dépassez les barrières du temps pour être témoin de cette journée tragique que vont vivre les Ansars aux côtés d’Imam Houssein (as) et sa famille. Admirez la conviction, la détermination et l’amour qui les animent et grâce auxquels ils vont devenir des exemples à suivre et une leçon éternels pour chacun de nous, femmes et hommes, pour faire de nous et de nos enfants ces Ansars qu’attend notre Imam des temps. Regardons-nous avec honnêteté, sans nous voiler la face et avec lucidité et posons-nous cette question toute simple : nous, sommes-nous des Ansars ?

Discours (kutba) de Janabe Zaynab (ahs) à Damas

Yazid était en train de jubiler en raison de sa victoire sur Imam Hussayn (as) et de louer sa supériorité sur celle du Prophète (saww) tout en ridiculisant Imam Hussayn (as) en tapotant avec une canne les dents de la tête très endommagée d’Imam (as). Soudain Janabe Zaynab (ahs) s’éleva de sa place et avec un ton solennel, plein d’autorité elle s’adressa directement à Yazid :

Louange à Allah, Seigneur des mondes et que la bénédiction soit sur le Messager de l’Islam et sa descendance immaculée. Gloire à Allah, Le véridique (par Ses paroles) : « Mauvaise fut la fin de ceux qui faisaient le mal, ayant traité de mensonges les versets d’Allah et les ayant raillés. » (Al-Rum 30 : 10)