O mon Asgar adoré !

ali-asgar-1(Refrain) Une pauvre mère en pleure,
Dévasté par la douleur,
Se demande où est son enfant
Qu’elle berçait (si) tendrement.

Ton berceau fut enflammé,
O mon Asgar adoré
Tu n’es plus là pour écouter
Tes berceuses préférés.

-*-

(Couplet 1) Lorsque Houssayn a demandé
« y a-t-il quelqu’un pour m’aider »
Tu t’es jeté de ton berceau
Comme pour lui dire ces mots:

« Je suis le digne descendant
D’Ali l’unique vice-gérant
Ma langue sèche et toutes mes larmes
Seront mes uniques armes. »

-*-

(Couplet 2) C’est dans les bras de ton père,
Que ces gens au cœur de pierres,
T’ont tué de façon inhumaine
Avec tellement de haine.

Bien que tu n’ai que six mois,
On t’a arraché dans l’horreur
De ta mère brisé de douleur,
Toi son bonheur et sa joie.

-*-

(Couplet 3) Pour ne pas jeter le malheur,
sur terre et le ciel en pleurs,
Ton père s’est recouvert de ton sang
Toi son enfant innocent.

Te ramener à ta mère,
Lui dire qu’il n’a pu avoir,
Juste un peu d’eau à te faire boire
Fut le plus dur pour ton père.

-*-

(Couplet 4) Qui peut rester indifférent
De voir un ton père (ainsi) creusant
Une tombe dans le sol brûlant
Pour t’enterrer décemment.

Tes assassins non content,
D’avoir versé ainsi ton sang,
Ont profané sans foi ni loi
Ton corps encore une fois.

-*-

(Couplet 5) La nuit de Shame Ghariba,
Après que Shimr la frappa,
En recevant de l’eau, Sakina
Pensa en premier à toi:

« Je vais donner toute cette eau,
D’abord à mon frère chéri
Qui dort là sans faire de bruit
Dans son tout petit landau. »

-*-

(Couplet 6) Je prie par ton intercession,
Qu’Allah accorde la passion
De l’Islam à tous nos enfants
Et à tous nos descendants.

Asgar, à travers ces vers,
Prie pour ses sœurs et ses frères,
Afin que personne n’oublie
Cette grande tragédie.

Préparé et proposé par www.al-misbah.org

Vous aimerez aussi...